Réactions publiques

Mean Girls et le pipeline du film à la comédie musicale en passant par le film

Méchantes fillesl’adaptation film-musicale qui sort en salles ce week-end, ressemble à la fois à une sortie inévitable et à une étrange confluence de tendances qui a commencé bien avant même la naissance de son jeune casting. Nous savons qu’Hollywood saisira n’importe quelle opportunité pour étendre une propriété intellectuelle existante dans le but de gagner plus d’argent ; ils ont déjà essayé ça avec Méchantes filles” Suite peu judicieuse d’ABC Family en 2011. La décision de revisiter la propriété sous la forme d’un simple remake mais avec des chansons n’est quelque chose qui ne s’est produit que quelques fois. Mais étant donné que la même chose s’est produite récemment avec La couleur violette, nous pourrions entrer dans une nouvelle ère du pipeline musical du film au film musical. Cette phase repose avant tout sur la reconnaissance d’un film ancien, mais avec quelques chansons pour justifier son existence.

“Mean Girls” : que regarder avant le nouveau film

L’histoire de la façon dont nous nous sommes retrouvés avec des adaptations musicales film-musical-film des deux La couleur violette et Méchantes filles jouer simultanément dans les cinémas de tout le pays commence en 2001 avec Les producteurs. Basé sur le film de Mel Brooks de 1968, Les producteurs est devenu le plus grand succès de la saison 2001 à Broadway, a remporté un nombre record de 12 Tony Awards et a gagné beaucoup d’argent. Et même s’il s’agissait d’abord d’un film, lorsqu’une comédie musicale de Broadway connaît un tel succès, une adaptation cinématographique est presque garantie.

Même avant Les producteurs, la plupart des comédies musicales de Broadway étaient basées sur quelque chose. Historiquement, il était courant d’adapter des opéras (Louer, Mademoiselle Saïgon) biographies (Évita, Hamilton), et des textes shakespeariens (Embrasse-moi Kate, West Side Story). Il y avait aussi de nombreuses comédies musicales au cours de l’âge d’or de Broadway basées sur des films ; Neuf et Douce charité sont tous deux basés sur les films de Fellini et sur ceux de Sondheim. Une petite musique de nuit était basé sur un film d’Ingmar Bergman. (Tous les trois ont ensuite été adaptés en comédies musicales.)

Broadway a compris comment tirer profit du boom de la propriété intellectuelle bien avant Hollywood. Dans les années 1990, Disney a adapté La belle et la Bête et Le roi Lion en spectacles sur scène. C’étaient déjà des comédies musicales, donc la transition a été assez naturelle, et Les producteurs était une intrigue centrée sur Broadway avec quelques chansons existantes, donc cette transition avait également du sens. Le succès de ce dernier a cependant engendré une avalanche de films américains grand public à succès transformés en comédies musicales pour scène, notamment Laque pour les cheveux, Le jeune Frankenstein, La revanche d’une blonde, La couleur violette, Apportez-leet Méchantes filles. Laque pour les cheveux a également été réadapté en comédie musicale (et il reste l’un des meilleurs du genre, quel que soit le matériel source).

Pour quiconque a prêté attention à Hollywood au cours des deux dernières décennies, cette dernière poussée devrait paraître familière. Il y a eu une vague de remakes de classiques de l’ère du baby-boom au début des années 2000 (Épouses de Stepford, la vôtre, la mienne et la nôtre, Horrible vendredi …). Il y avait aussi un certain nombre de séries de films basées sur des romans populaires, à commencer par le Le Seigneur des Anneaux et Harry Potter série. Aujourd’hui, ce sont des suites sans fin ou des remakes en direct de films d’animation Disney. Bien que la qualité puisse varier selon ces derniers, il est assez clair qu’il s’agit d’exercices d’extension de marque, un moyen d’attirer le public dans les salles en le séduisant avec un favori familier. Habituellement, ces remakes apportent au moins quelque chose de nouveau : mises à jour des parolesde nouvelles chansons, des mises à jour de rôles de genre potentiellement obsolètes.

Filles méchantes | Bande-annonce officielle (film 2024)

Le problème avec cette adaptation la plus récente de Méchantes filles ce qui ressort, cependant, c’est qu’il semble n’avoir qu’un intérêt passager à être une comédie musicale. La production scénique, qui a débuté à Broadway en 2018, n’est pas un chef-d’œuvre, mais elle est décente et comporte un pastiche amusant de Broadway sur sa partition. Mais Méchantes filles 2024 supprime presque tous les numéros du groupe, se concentrant plutôt sur les solos ou les duos, qui ont également été réarrangés pour ressembler à des chansons pop. À vrai dire, cela ressemble plus à un remake de Disney en direct, mis à jour pour s’adapter aux sensibilités modernes, où les personnages éclatent parfois en chantant au hasard.

Peu importe que ce soit bon ou mauvais Méchantes filles (2024) est cependant dû au fait que le film original est l’un des films préférés d’Internet depuis près de 20 ans. Laque pour les cheveux et Petite boutique des horreurs, un autre produit phare du genre, n’est pas basé sur des films très populaires, et le théâtre en direct est intrinsèquement un public de niche et exclusif. Ces adaptations cinématographiques devaient être autonomes car le public n’allait généralement pas voir une adaptation musicale d’un film de John Waters (il allait voir Zac Efron, plus probablement). Mais un public ira voir quelque chose qui dit Méchantes filles (ou La couleur violetteou Mathilde) parce que c’est un film qu’ils aiment et qu’ils sont prédisposés à l’aimer.

Il va de soi qu’il y aura davantage de films basés sur des comédies musicales basées sur des films. Les deux Spamalot et Boulevard du Coucher du Soleil seraient en cours de développement, et peut-être que l’un ou les deux seront plutôt bons. Peut être La revanche d’une blonde, une adaptation musicale qui s’est avérée bien meilleure que prévu, fera une comédie musicale décente. Mais si nous avons appris quelque chose au cours des deux dernières années à Hollywood, c’est qu’il n’est pas nécessaire de gagner beaucoup d’argent ; il suffit de l’appeler La revanche d’une blonde.

Le texte ci-dessus est une traduction automatique. Source: https://www.avclub.com/mean-girls-and-the-movie-to-musical-to-movie-pipeline-1851163273?rand=21409

Hollywood ne peut tout simplement pas abandonner les Golden Globes
Bandes-annonces du Super Bowl LVIII, classées
Tags: comédie, Girls, musicale, par, passant, Pipeline, фильм
Our Sponsors
159 queries in 1.242/1.242 sec, 14.21MB
Яндекс.Метрика