Revues

Annecy 2018 : « Chuck Steel : La Nuit des Trampires » est absurdement superbe

Annecy 2018 : « Chuck Steel : La Nuit des Trampires » est absurdement superbe

par Alex Billington
12 juin 2018

Chuck Steel : La Nuit des Trampires

Ce n’est pas souvent que quelqu’un réalise un film d’animation classé R. Et quand on en fait, ils ne sont généralement pas très bons, soit exagérés, soit tout simplement méchants. De temps en temps, il en arrive un qui fait complètement sauter le couvercle et devient un énorme succès, bouleversant les choses et prouvant qu’il y a un public pour cela. Chuck Steel : La Nuit des Trampiresdirigé par Michael Mort et réalisé par un studio indépendant de stop-motion au Pays de Galles appelé Animal, est l’un de ces films fous qui deviendra certainement un classique culte instantané. Nous n’avons vraiment pas vu un film d’animation classé R, rempli d’autant d’absurdité et d’humour ridicule depuis Team America : Police mondiale (en 2004!). Préparez-vous pour celui-ci. Grattez ça, vous ne pouvez rien faire pour vous préparer – à part peut-être regarder Gros problème dans la Petite Chine en VHS auparavant.

Animal Chuck Steel : La Nuit des Trampires est un film de monstres en stop-motion, d’action-horreur et totalement ridicule, classé R, tout droit sorti des années 80. Se déroulant en 1986, il s’agit d’un beau flic nommé Chuck Steel, qui travaille toujours seul, détruit imprudemment tout sur son passage et est (bien sûr) le meilleur flic de la police. Lorsque la ville de Los Angeles est menacée par un groupe de « clochards » (des vampires issus de clochards qui se nourrissent du sang humain ivre), Steel doit grandir, ou du moins essayer de le faire, pour les arrêter et sauver la ville (et le monde) de se transformer en enfer de trampires. Ce film contient toutes sortes d’humour terriblement obscène, avec des blagues grinçantes qui sont en quelque sorte hilarantes. Peut-être parce que le film ne se prend pas au sérieux et se moque de tout ce qui s’y passe, ce qui fait que toute la comédie fonctionne alors qu’elle ne devrait probablement pas.

Ce film est totalement fou et va à fond dans tous les sens possibles (vous n’en avez aucune idée), mais il est extrêmement divertissant. C’est incroyablement sanglant, hilarant sans vergogne et sans cesse absurde – mais c’est pourquoi c’est génial. Les cinéastes ne se retiennent pas et ils n’en ont pas vraiment envie – ils veulent tout balancer, essayer toutes les blagues et nous donner tout ce dont nous pouvons rire parce qu’ils le peuvent. Parce qu’il est si rare qu’un film en stop motion classé R soit réalisé – alors quand un film est réalisé, pourquoi ne pas tout essayer, le remplir de tout ce qui est absurde et farfelu, amusant et divertissant. Mandrin en acier n’est certainement pas le film le plus original jamais réalisé, mais cela n’a pas d’importance car il est extrêmement agréable. C’est le cinéma le plus absurde mais aussi le plus risible et le plus attachant. Même si c’est un connard, tu veux que Steel sauve la situation, parce que c’est un aimable Connard.

Pour couronner le tout, le animation dans ce film, c’est top. Certains des meilleurs travaux en stop-motion que j’ai vus – avec des décors extrêmement détaillés, une animation de personnages très fluide, une excellente production et une excellente conception des personnages tout au long. Il ne s’attarde jamais trop longtemps sur un plan et ne semble sans vie comme le font souvent d’autres films indépendants en stop motion, il semble cinétique et plein d’énergie. Tous les yeux des personnages sont si expressifs et ils se déplacent rapidement, ce qui semble écrasant au début mais s’avère être un moyen très efficace de dépeindre les émotions et de provoquer des réactions nuancées. Un grand bravo à Michael Mort et à son équipe ainsi qu’à tout le monde chez Animortal Studio pour avoir réussi ce projet. Je l’ai apprécié autant que moi parce que l’animation est aussi bonne qu’elle l’est, y compris tous les détails d’arrière-plan, les gags visuels et les aspects subtils de chaque personnage. Ce film va vous époustoufler.

Honnêtement, il n’y a pas de bonne façon de bien se préparer à l’arrivée de Mandrin en aciersache juste que il est c’est en route et c’est quelque chose que tu besoin se voir pour croire. C’est macabre, c’est absurde, c’est génial, c’est amusant, c’est inoubliable ; l’animation dans ce qu’elle a de plus fou. Faites place au seul et unique Chuck Steel.

Note d’Alex’s Annecy 2018 : 8,5 sur 10
Suivez Alex sur Twitter – @firstshowing

Partager

Trouver plus de messages : Animation, Annecy, Revoir

1

DAVIDPD le 13 juin 2018

Les nouveaux commentaires ne sont plus autorisés sur ce post.

Le texte ci-dessus est une traduction automatique. Source: https://www.firstshowing.net/2018/annecy-2018-chuck-steel-night-of-the-trampires-is-absurdly-superb/?rand=21919

Critique : La « mise à niveau » de Leigh Whannell est une expérience époustouflante de bout en bout
Annecy 2018 : « Seder-Masochisme », une hilarité musicale animée du judaïsme
Tags: absurdement, Annecy, Chuck, des, nuit, Steel, superbe, Trampires, Есть
Our Sponsors
161 queries in 1,595/1,595 sec, 21.15MB
Яндекс.Метрика