Revues

Cannes 2018 : « Le monde vous appartient » de Romain Gavras est ridiculement amusant

Cannes 2018 : « Le monde vous appartient » de Romain Gavras est ridiculement amusant

par Alex Billington
27 mai 2018

Le monde vous appartient

Il n’y a pas beaucoup de comédies qui sont projetées chaque année au Festival de Cannes, seules quelques bonnes s’y glissent. Le monde vous appartientintitulé Le monde est à toi en français, est le dernier long métrage réalisé par le célèbre réalisateur de vidéoclips Romain Gavras. Le film est une comédie sur un petit trafiquant de drogue parisien qui aspire à sortir une fois pour toutes du monde de la drogue et à s’installer en vendant des glaces Mr. Freeze au Maroc. Ce qui le gêne le plus, c’est sa propre mère, qui est en fait l’un des plus grands gangsters de la ville et qui a toujours la main ferme sur tout son argent. Ce film joue comme Arracher se rencontre Spring Breakers avec une attitude française sérieuse, un « passage à l’âge adulte » de gangster pour le nouvel âge qui est tellement amusant et ridicule. Il est temps que Gavras éclate et reçoive l’attention qu’il mérite en tant que cinéaste talentueux, toujours frais et plein de courage.

Le monde vous appartient nous présente François, parfaitement joué par Karim Leklou, qui dirige un réseau de drogue à Paris. Les choses se passent bien et il décide qu’il est enfin temps de retirer un dernier emploi, de partir et de déménager au Maroc pour travailler dans une entreprise beaucoup plus sûre. Cela signifie également quitter la surveillance de sa mère, ce qui s’avère plus difficile que prévu car elle a dépensé toutes ses économies. Isabelle Adjani joue sa mère Dany, et elle est une force avec laquelle il faut compter ; sans une présence importante à l’écran jusqu’à la seconde mi-temps. Le dernier travail l’emmène, lui et quelques-uns de ses acolytes, sur la côte espagnole et dans la station balnéaire de Benidorm, où les choses ne se passent pas comme prévu, mais ils font de leur mieux pour résoudre le problème eux-mêmes avant de rentrer chez eux les mains vides. C’est amusant et farfelu, et profondément satisfaisant à regarder.

Le film présente un assortiment de personnages colorés et loufoques du monde du crime, tous aussi farfelus les uns que les autres. C’est cet assortiment magnifiquement riche de personnages qui me rappelle celui de Guy Ritchie. Arracher, mais cela a une sensation différente. Gavras est un réalisateur de vidéoclips, ce qui signifie qu’il a un talent pour la cinématographie flashy et un goût impeccable pour la musique utilisée tout au long, mais cela n’entrave jamais sa capacité à raconter une histoire avec des personnages captivants. François est un personnage très maladroit, immature et enfantin, mais qui aspire toujours à être quelqu’un et à se libérer de la présence autoritaire de sa mère. C’est ce qui en fait un film de gangsters initiatiques, car même s’il n’est définitivement plus un enfant, le film est essentiellement son voyage de « jeune » à adulte tout en préservant son intégrité (en quelque sorte). C’est une émeute et vous laissera sourire.

Gavras a travaillé avec Vincent Cassel dans son premier film (Notre jour viendra) et le ramène pour celui-ci, mais étonnamment, il ne l’abuse pas. Cassel tient un rôle secondaire mineur, et son personnage est la plupart du temps calme et confus, ce qui m’a impressionné car peu de réalisateurs ont cette retenue (avec un acteur au talent majeur). Cela montre que Gavras a une réelle maîtrise de la narration et de la création de personnages, et sait comment les intégrer dans l’histoire de la bonne manière. Jamais trop, juste ce qu’il faut. Le résultat est un film agréable du début à la fin, tout en briseant le moule du film de gangsters. Cela ne glorifie pas autant le monde des gangsters qu’il s’en moque, et montre qu’il y a peut-être une chance de se libérer si vous faites de votre mieux et restez intelligent. C’est une tournure rafraîchissante, complétée par une superbe bande-son et des personnages excentriques à gogo.

Note d’Alex à Cannes 2018 : 9 sur 10
Suivez Alex sur Twitter – @firstshowing

Partager

Trouver plus de messages : Cannes 18, Revoir

1

DAVIDPD le 27 mai 2018

Les nouveaux commentaires ne sont plus autorisés sur ce post.

Le texte ci-dessus est une traduction automatique. Source: https://www.firstshowing.net/2018/cannes-2018-romain-gavras-the-world-is-yours-is-ludicrously-fun/?rand=21919

Critique : « Solo » de Ron Howard est une explosion de familier pour les fans de Star Wars
Critique : Le film d’horreur « Héréditaire » d’Ari Aster est troublant et incontournable
Tags: amusant, appartient, Cannes, Gavras, monde, ridiculement, Romain, vous, Есть
Our Sponsors
161 queries in 1,425/1,425 sec, 21.15MB
Яндекс.Метрика