Revues

Critique : « Avengers : Endgame » des Russo fait tous les bons choix

Critique : « Avengers : Endgame » des Russo fait tous les bons choix

par Adam Frazier
24 avril 2019

Avengers : Revue de la fin du jeu

Réalisé par des frères Antoine Russo et Joe Russo, Avengers : Fin de partie est le quatrième volet du Vengeurs franchise et le 22e long métrage de Marvel Studios à ce jour. Le film de 181 minutes représente le point culminant de l’univers cinématographique Marvel jusqu’à présent, qui a commencé avec la sortie du film de Jon Favreau. Homme de fer en 2008. Depuis lors, les films des studios Marvel ont rapporté au total plus de 18 milliards de dollars dans le monde au cours des 11 dernières années. La précédente Vengeurs entrée, 2018 Avengers : guerre à l’infini, a déjà rapporté plus de 2 milliards de dollars au box-office, ce qui en fait le quatrième film le plus rentable de tous les temps. Dire que ce suivi est très attendu serait un euphémisme, mais Marvel’s Fin du jeu – une finale en préparation depuis 11 ans – à la hauteur du battage médiatique sans précédent et des attentes irréalistes ? Oui. Et puis certains.

Fin du jeu reprend après les événements climatiques de Guerre à l’infiniqui a laissé les héros les plus puissants de la Terre – et l’univers entier – dans le désarroi après Thanos (Josh Brolin) a utilisé l’Infinity Gauntlet pour anéantir la moitié de toute vie en un claquement de doigts. Sous le choc de la défaite, les Avengers – membres fondateurs d’Iron Man (Robert Downey Jr.), Capitaine Amérique (Chris Evans), Thor (Chris Hemsworth), Hulk (Marc Ruffalo), Veuve noire (Scarlett Johansson) et Oeil de faucon (Jérémie Renner) – doivent trouver un moyen d’inverser les actions monstrueuses du Mad Titan et de ramener leurs amis et leur famille. Rejoint par War Machine (Don Cheadle), L’homme fourmi (Paul Rudd), Rocket Raccoon (exprimé par Bradley Cooper), Nébuleuse (Karen Gillan), l’Okoye du Wakanda (Danaï Gurira), et le nouveau venu Captain Marvel (Brie Larson), les Avengers n’ont que un chance (sur quatorze millions six cent cinq) de gagner, mais ils doivent à ceux qui sont tombés d’essayer. Quoi qu’il en soit.

Et c’est à peu près tout ce que je peux dire – et tout ce que tu veux que je dise – à propos de l’intrigue qui amène la saga Infinity du MCU à sa grande conclusion. Ce que je dirai, c’est que les Russo et leurs co-scénaristes Christophe Markus et Stephen McFeely ont livré un film émotionnellement satisfaisant et viscéralement passionnant qui fonctionne non seulement comme une suite à Guerre à l’infini mais résume plus d’une décennie d’arcs de personnages et de fils d’histoire, ce qui en fait une expérience gratifiante et cathartique pour les fans du MCU. « Épique » ne rend pas justice à ce film – c’est comme si Star Wars : Épisode VI – Le Retour du Jedi, Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi, Harry Potter et les Reliques de la Mortet Le chevalier noir se lève combinés en un film extrêmement divertissant (et bouleversant), avec le mélange caractéristique de Marvel d’humour, d’action et de gravité parfaitement équilibré.

Avengers : Revue de la fin du jeu

Tandis que l’écriture, la réalisation et la cinématographie époustouflante de Trent Opaloch (de District 9, Élysée, Soldat d’Hiver, Guerre civile, Guerre à l’infini) sont tous indéniablement impressionnants, ce sont les acteurs et leurs performances qui font Fin du jeu la pièce émouvante du cinéma à succès qu’elle est. Grâce à The Snappening™, le plus petit ensemble permet ici à l’histoire de se concentrer sur les Avengers fondateurs et de développer davantage leurs liens familiaux. Nous vivons de grands moments entre Stark et Rogers, Black Widow et Hawkeye, et Thor et Hulk. Les performances que nous obtenons de Downey Jr., Evans, Johansson, Renner, Hemsworth et Ruffalo sont parmi les meilleures du MCU. Un autre personnage remarquable est la Nébuleuse de Karen Gillan, qui a beaucoup à faire dans cette entrée car elle est essentielle non seulement au plan des Avengers, mais aussi à la tentative de Thanos de l’arrêter. En parlant de Mad Titan, Josh Brolin se surpasse (encore une fois), élevant Thanos au rang des plus grands méchants du cinéma en étoffant un personnage incroyablement complexe, rusé, résolu et – pire que tout – sincère dans ses plans destructeurs.

En ce qui concerne les décors, le MCU a eu plus que quelques extravagances d’action mémorables, depuis la bataille de New York en 2012. Les Vengeurs à l’aéroport, bagarre Captain America : guerre civile à la bataille de Wakanda en Guerre à l’infini. Fin du jeu trouve un moyen de les surpasser tous, avec le plus massif bataille dans un film MCU jusqu’à présent – ​​non seulement dans le nombre de personnages apparaissant à l’écran en même temps, mais aussi dans l’ampleur des événements qui se déroulent. Encore une fois, c’est comme la bataille décisive de Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi mais avec des super-héros et des extraterrestres. D’une manière ou d’une autre, les Russo et Markus/McFeely parviennent à jongler avec une multitude de personnages et à trouver le bon équilibre entre le spectacle, le service des fans à 360° et les moments intimes axés sur les personnages qui font monter les enjeux. Tout se mérite ; rien ne semble forcé.

Les décors dans Fin du jeu, bien qu’éblouissants, servent également à faire avancer les thèmes du sacrifice et de l’espoir de la finale de manière dévastatrice et affirmant la vie. Vous pleurerez, vous applaudirez, vous applaudirez et vous serrerez les poings – vous ne pourrez pas vous empêcher de faire partie de ce film, après avoir passé tant d’années aux côtés de ces personnages au fur et à mesure qu’ils sont devenus les héros bien-aimés qu’ils sont aujourd’hui. Fin du jeu est une célébration de l’univers cinématographique Marvel et une exploration poignante de ce que signifie être un héros. C’est comme lire l’intégralité d’un roman graphique d’un bout à l’autre d’un seul coup. Pour certains, ce sera trop, mais pour ceux qui ont aimé chaque minute du voyage au cours de ces 11 dernières années, Fin du jeu sera tout ce qu’ils ont voulu voir. Et puis certains.

La note d’Adam : 4,5 sur 5
Suivez Adam sur Twitter – @AdamFrazier

Partager

Trouver plus de messages : merveille, Revoir

2

DAVIDPD le 24 avril 2019

3

Dominique le 25 avril 2019

4

Sérgio R. le 26 avril 2019

Les nouveaux commentaires ne sont plus autorisés sur ce post.

Le texte ci-dessus est une traduction automatique. Source: https://www.firstshowing.net/2019/review-the-russos-avengers-endgame-makes-all-the-right-moves/?rand=21919

Critique : Le film live-action « Dumbo » de Tim Burton porte bien son nom
Cannes 2019 : Le film Deadpan Zombie de Jarmusch « The Dead Don’t Die »
Tags: Avengers, bons, choix, critiqué, des, Endgame, fait, Les, Russo, tous
Our Sponsors
161 queries in 1,713/1,713 sec, 21.16MB
Яндекс.Метрика