Revues

Revue « Qui nous devenons » : interroger l’identité et l’injustice

Trois jeunes femmes philippines enquêtent sur les divisions idéologiques au sein de leurs communautés dans « Who We Become », un documentaire sensible mais direct, largement tourné pendant la première année de la pandémie. L’exercice de non-fiction consiste presque entièrement en images capturées par les sujets ; le réalisateur PJ Raval rassemble les scènes auto-documentées dans un arc approximatif en suivant comment les femmes restent en contact avec leurs familles et discutent avec elles de l’identité et de l’injustice.

Le film commence par un montage d’actualité superficiel nous présentant la crise de Covid-19 – comme si nous avions besoin d’un rappel – avant de passer du temps aux côtés de Lauren Yap, une étudiante de retour dans sa maison familiale à Bedford, au Texas, pour obtenir son diplôme virtuel. Le documentaire présente ensuite des scènes de Monica Silverio, une militante à Austin, et de Jenah Maravilla, une organisatrice communautaire à Houston, qui s’impliquent toutes deux dans le mouvement Black Lives Matter. Leurs amis les encouragent dans leur travail de plaidoyer ; leurs parents, parfois moins. « Faites une manifestation pacifique à la maison », suggère le père de Monica lors d’un appel vidéo.

Les questions explorées dans « Qui nous devenons » sont essentielles, mais le contenu du film peut parfois sembler superficiel, comme lorsque Raval fait défiler les textes et les images que les femmes ont partagées sur Instagram. Ces publications sur les réseaux sociaux, conçues pour la consommation publique, ne sont rien en comparaison des scènes personnelles du documentaire. Lorsque, lors d’un appel vidéo intime, Rachel, l’amie de longue date de Jenah, lui dit : « tu as traité mon corps noir avec soin », c’est plus galvanisant que n’importe quelle infographie.

Qui nous devenons
Non classé. Durée : 1 heure 12 minutes. Regarder sur Netflix.

Le texte ci-dessus est une traduction automatique. Source: https://www.nytimes.com/2023/11/30/movies/who-we-become-review.html?rand=21388

Critique de « The Sweet East » : All-American Girl
American Symphony NYT Critic’s PickPG-13Documentaire, Biographie, MusiqueRéalisé par Matthew HeinemanCe portrait du musicien Jon Batiste et de l’auteur Suleika Jaouad suit un couple artistique à travers l’ambition et l’adversité.Par Ben Kenigsberg
Tags: devenons, interroger, lidentité, linjustice, nous, qui, revue
Our Sponsors
160 queries in 1,458/1,458 sec, 21.12MB
Яндекс.Метрика